Construction d’une maison familiale

Orne

Crédits photos : INHARI 61

L’objectif énergétique visé

Construire une maison économe et respectant les principes du bâtiment bioclimatique. C’est à dire en profitant au mieux de l’environnement existant (apport solaire, protection contre les vents dominants…).

Les choix techniques retenus

  • Le système constructif en ossature bois se constitue de poteaux porteurs verticaux régulièrement espacés entre lesquels un isolant est imbriqué. Une plaque de contreventement en bois aggloméré solidarise les poteaux entre eux. Un film frein-vapeur est installé côté intérieur (il gère les flux de vapeur d’eau pouvant traverser la paroi et il assure une parfaite étanchéité à l’air du logement). Afin de limiter les ponts thermiques dus aux poteaux, on renforce l’isolation avec 4 cm de fibre de bois.
  • Le vitrage : une large part de surface vitrée (49,9%) est orientée plein Sud. Au Nord, un triple vitrage très performant et des fenêtres non ouvrantes ont été mis en place.
  • La toiture : la charpente se constitue de pannes de 22 cm d’épaisseur, de la ouate de cellulose en remplit les espaces. Dessus, sont fixés des panneaux de fibre de bois denses de 5 cm d’épaisseur, puis un lattage permettant de créer une lame d’air ventilée. Une toiture végétalisée repose sur cet ensemble.
  • Les équipements :
    • Un système solaire assure en grande partie le chauffage de l’habitation. Il est combiné avec 20 m² de capteurs plans sur le toit du garage qui produisent de l’eau chaude solaire. Lorsque le soleil n’est plus suffisant, une résistance électrique réchauffe l’eau. Un plancher chauffant distribue la chaleur dans la maison. L’été, le surplus de chaleur est utilisé pour chauffer la piscine. En appoint, le salon est équipé d’un foyer fermé au bois labellisé Flamme Verte.
    • Une ventilation mécanique double flux, associée à un puits canadien, assure le renouvellement de l’air. L’échangeur de chaleur a un rendement de plus de 90 % grâce à un échangeur contre-courant de meilleur rendement que les échangeurs co-courant. L’air entrant a préalablement cheminé dans un conduit enterré dans le jardin. En hiver il est donc moins froid que de l’air directement prélevé à l’extérieur, et en été il est plus frais.

Aides

L’architecte a orienté la démarche de construction vers l’obtention du label BBC-Effinergie. Pour mener à bien ce type de de projet, vous aurez besoin de professionnels compétents et Reconnus Garants de l’Environnement (RGE).

Afin d’obtenir une liste d’artisans qualifiés pour votre projet, contactez votre Espace INFO>ÉNERGIE.

Résultat

Une maison labellisée BBC-Effinergie, c’est à dire un des labels du bâtiment le plus performant actuellement en France : il prévoit que la consommation d’énergie n’excède pas 50 kWhep/m²/an pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, les auxiliaires de ventilation, l’éclairage et la climatisation Cet objectif est pondéré en fonction des conditions climatiques de la région et de l’altitude. Dans ce cas, la consommation ne dépasse pas 65 kWh/m².an.

Partager cette fiche :