Maison en briques de 102 m2 construite après-guerre

Orne

Crédits photos : Région Normandie / programme HSD

L’objectif énergétique visé

Un bureau d’études thermiques a confirmé qu’il était possible d’atteindre le niveau de performance rénovation basse-consommation.

Les choix techniques retenus

  • Une isolation de la toiture avec 300 mm de laine de verre sous rampants en coffrage. Une isolation des murs avec 45 mm de laine de verre par l’intérieur + 120mm de fibre de bois par l’extérieur avec bardage bois ;
  • Au niveau des fenêtres : remplacement du simple vitrage par du double-vitrage alu / argon ;
  • Création d’une extension en ossature bois, isolée avec de la ouate de cellulose ;
  • Équipements : un poêle à granulés de 8 kW pour le chauffage, un ballon thermodynamique pour l’eau chaude sanitaire et une ventilation double flux qui permet de récupérer jusqu’à 92 % de la chaleur de l’air extrait.

Le montant total de la rénovation s’élève à 63 017 € dont :

  • Isolation de la toiture : 13 600 €
  • Isolation des murs : 22 500 €
  • Menuiseries : 11 000 €
  • Poêle à granulés : 5 300 €
  • Ballon thermodynamique : 3 000 €
  • VMC double flux : 5 800 €
  • Assistance à maîtrise d’œuvre : 557 €
  • Étude thermique : 1 260 €

Les aides

Le propriétaire a bénéficié d’aides financières :

  • Subvention régionale HSD : 10 000 €
  • Crédit d’impôt : 4 300 €
  • Aide ANAH : 7 000 €
  • Prime « Habiter mieux » : 3 250 €

Pour ce projet, le propriétaire a notamment fait appel à des professionnels spécialisés dans la rénovation BBC, à un bureau d’études thermiques et à une entreprise qui pratique des inspections techniques de bâtiments pour des tests d’infiltrométrie.

Des professionnels compétents et Reconnus Garants de l’Environnement (RGE) sont nécessaires pour mener à bien ce type de de projet.

Pour obtenir une liste d’artisans qualifiés pour votre projet, contactez votre Espace INFO>ÉNERGIE.

Résultat

Une maison économe en énergie et qui s’intègre bien dans l’environnement grâce à son bardage bois.

Consommation d’énergie primaire (kWhep/m2.an) Chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairage, auxiliaires :

  • Avant travaux : 752
  • Après travaux : 99

Émissions de CO2 (kg CO2/m2) :

  • Avant travaux : 25
  • Après travaux : 11
Partager cette fiche :