Histoire d’une rénovation énergétique réussie dans la copropriété de Parc Chef de Caux

Dans le cadre de la fête de l’Energie, la plateforme de la rénovation du Havre Seine Métropole a fait visiter une copropriété rénovée. Les Conseillers ont recueilli le témoignage de Monsieur Auber, membre du conseil syndical de la copropriété Parc Chef de Caux à Sainte Adresse.

« Le chantier de rénovation énergétique a débuté en Juin 2019.

Cela fait environ 6 ans que nous avons commencé à rechercher des solutions pour rénover notre copropriété.
A l’époque, nous étions perplexes sur nos possibilités de financement et sur l’adhésion de nos copropriétaires à s’engager dans un ensemble de travaux de qualité.
Le challenge n’était pas gagné !

– Les charges de fonctionnement devenaient trop importantes pour penser à des travaux d’envergure ! (factures de chauffage en constante augmentation)
– Nous avions les fenêtres, les garde-corps, les huisseries des arrière-cuisines qui étaient des biens privatifs à remplacer!
– Nous avions 110 copropriétaires dont 50% de bailleurs souvent absents aux réunions !

En 2013, à l’occasion d’un article sur le journal « Du peps dans ma copro », nous avons obtenu un rendez-vous d’information à la plate-forme Rénovation de la CODAH
Nous y avons découvert de nombreuses solutions. Les arguments étaient solides.

Afin de bien connaître nos besoins de rénovation, nous avons écouté le premier conseil du service rénovation: il fallait commencer par procéder à un audit énergétique.

Pour ce faire, il fallait améliorer notre communication au sein de la copropriété afin de remporter l’adhésion des copropriétaires.

Il faut savoir qu’il nous a fallu 5 ans d’enquêtes, d’études et de réunions d’informations.
Il a fallu estimer le budget pour la maîtrise d’œuvre, le faire voter en assemblée générale en 2016, en rédiger le cahier des charges de recherche d’un maître d’œuvre afin de lancer une consultation auprès de 11 cabinets d’architecture.
Nous avons auditionné les 3 seules réponses pour sélectionner notre maître d’œuvre.

Nous avons mutualisé l’achat de fenêtres, de volets et de stores.
Des bénévoles ont repeint, nettoyé des parties communes,
Nous avons renégocié notre contrat de chauffage.

A force de présence et de communication, nous avons obtenu un vote en assemblée générale à 95 % en faveur d’un projet de plus de 2 millions d’euros, soit un engagement
brut de 17 000 à 22 000 € par appartement (soit net de 8 500 à 13 000 € moins subventions 555 000 € + fonds travaux 385 000 €).

Ceci n’a été possible que grâce aux conseils prodigués par la plate-forme rénovation et aux subventions de la région Normandie et du Havre Seine Métropole .

Mais aussi, et surtout, grâce à un courage, à toute épreuve, du conseil syndical et de sa commission travaux.
Il faut, c’est impératif, avoir un conseil syndical solide, prêt à affronter dans la durée, tous les problèmes qui arrivent régulièrement.
Nous avons réussi, c’est difficile, mais c’est possible !

Maintenant que les travaux sont commencés, le conseil syndical veille à ce que la réalisation soit conforme à ce qui a été voté. »


            
Partager cette fiche :