chauffer

Comment diminuer sa facture de chauffage en optimisant le confort de son logement ?

Le chauffage représente le plus gros poste de consommation d’énergie dans l’habitat (65%). Les premières mesures à prendre sont des mesures d’entretien au quotidien :

  • Faire réviser sa chaudière une fois par an permet d’économiser 8 à 12% d’énergie.
  • Pensez aussi à purger les radiateurs.
  • Thermostat d’ambiance et robinets thermostatiques pour réguler la température dans chaque pièce, programmables si possible, permettent de réduire la consommation de 10 à 25%.
  • Avant de changer de système de chauffage, assurez-vous également de la bonne isolation de votre habitat.

Le confort est-il le même avec tous les systèmes de chauffage ?  

En terme de prix de l’énergie comme en terme de confort, tous les systèmes de chauffage ne se valent pas. Quelle que soit l’énergie utilisée, il existe deux systèmes de chauffage :

  • par convection. Ces systèmes soufflent de l’air chaud mais apportent peu de confort : l’air chaud monte mais les sols et les murs restent froids. C’est notamment le cas avec les convecteurs électriques.
  • par rayonnement infrarouge. Ces systèmes (réseau de radiateurs, poêle à bois, radiateurs électriques à inertie…) sont plus confortables car la chaleur émise, plus douce et constante, se diffuse aux éléments. Un plancher chauffant basse-température permet une large surface de diffusion. L’eau y circule à basse température, d’où des économies d’énergie.

En fonction de quels critères choisir mon système de chauffage

Plusieurs critères entreront en ligne de compte :

  • le coût d’investissement de l’équipement et son délai d’amortissement,
  • le prix de l’énergie (solaire gratuit ou énergies fossiles aux tarifs volatiles),
  • la surface du logement (l’amortissement du matériel se fait plus rapidement dans un logement de plus de 150m2),
  • la région où vous habitez,
  • le niveau de confort souhaité,
  • l’impact environnemental de l’énergie choisie : le solaire est l’énergie la moins productrice de gaz à effet de serre,
  • les réseaux de radiateurs existants dans le cadre d’un projet de rénovation,
  • l’accès à l’énergie (raccordement au gaz de ville, possibilité de stocker du bois…)

Les conseillers INFO>ÉNERGIE pourront vous orienter en fonction de vos priorités.

Quelques conseils une fois que vous avez fait votre choix. 

Pour faire votre choix, il est nécessaire de prendre en compte tous les critères : l’autonomie, la facilité d’alimentation, de stockage, d’entretien… Il convient de choisir un modèle adapté à votre lieu et mode de vie. Les équipements de chauffage surdimensionnés et utilisés en-dessous de leur capacité s’usent prématurément et, du fait d’une mauvaise combustion, peuvent entraîner des émissions atmosphériques polluantes. Enfin, un matériel labélisé et installé par un professionnel compétent RGE permettront d’obtenir un rendement optimal.

L’électricité dans quelques cas ciblés

Investissement modéré, entretien réduit… Même si l’électricité est la plus coûteuse et la moins efficace des énergies de chauffage, elle peut être un choix compréhensible dans des logements parfaitement isolés ou encore en chauffage d’appoint dans un logement équipé d’un poêle à bois. Dans ce cas, les modèles de radiateurs nouvelle génération à inertie permettent d’accumuler la chaleur et de la diffuser de manière plus homogène. Les systèmes de programmation automatique permettent également de ne consommer que quand c’est nécessaire. Mieux, certains modèles intelligents peuvent détecter la présence d’une personne dans la pièce et adapter la température.

Les énergies fossiles vous inspirent confiance

Si vous choisissez le fioul ou le gaz naturel, préférez une chaudière à haute performance énergétique comme les chaudières à condensation qui récupèrent les calories présentes dans la vapeur d’eau des fumées et consomment ainsi jusqu’à 40% d’énergie en moins.

Une pompe à chaleur vous semble idéale

La pompe à chaleur peut se substituer à une chaudière à énergie fossile. Les PAC captent des calories à l’extérieur du logement (dans l’air, dans le sol ou dans des nappes d’eau) pour chauffer l’eau distribuée par un réseau de radiateurs ou un plancher chauffant. Les PAC ont systématiquement besoin d’un appoint électrique pour monter à bonne température l’eau du réseau. Les pompes à chaleur réversibles permettent également de climatiser la maison en été. La PAC géothermique est la plus performante car la température de captage est constante. Elle nécessite cependant un terrain adéquat.

Pour un chauffage optimisé, ces équipements doivent être installés par un professionnel qualifié.

Vous privilégiez les énergies renouvelables pour réduire votre facture et votre empreinte Carbone

Pour le chauffage d’appoint ou la production d’eau chaude sanitaire, les énergies renouvelables peuvent contribuer à faire baisser la facture : En Normandie, un chauffe-eau solaire peut fournir 50 à 60% des besoins d’eau chaude sanitaire d’une maison,

Pour le chauffage, pensez au bois (bûches, plaquettes ou granulés). Il existe de nombreux modèles de poêles à bois : poêles de masse dont l’inertie est plus grande, poêles scandinaves ou turbo qui chauffent plus rapidement. Plus performantes et économiques encore, les chaudières à bois apportent un confort équivalent au chauffage central. Les chaudières à bûches, quoique très économiques, nécessitent de pouvoir stocker le bois et de devoir le manipuler. Les chaudières à granulés ou à plaquettes sont alimentées de manière automatique. Au kWh produit, le coût de l’énergie pour une chaudière à bûches est jusqu’à 60% moins important que celui d’une chaudière au fioul1.

1 http://www.ajena.org/ressources/argus-energie.htm

Certains systèmes de chauffage économes en énergie donnent-il le droit à des aides financières ?    

Oui dans de très nombreux cas. Crédit d’impôt, TVA à 5,5%, aides locales, Eco prêt à taux zéro, aides de l’ANAH…

Rendez-vous dans votre Espace INFO>ÉNERGIE pour connaître les conditions d’attribution, le montant et établir le montage financier de votre projet.

Vous pouvez d’ores et déjà évaluer le montant de ces aides grâce à notre outil en ligne, Simul’aides.

Vous recherchez un avis technique objectif et personnalisé pour vos travaux de rénovation et vos démarches d’économie d’énergie : consultez un Espace INFO>ÉNERGIE, c’est gratuit !
nous contacter