Un parcours parfait pour un projet de rénovation énergétique ambitieux

Lorsque Madame D. a appelé son couvreur pour lui demander de réparer une fuite dans sa toiture, elle était loin d’imaginer que cela pouvait aboutir à une rénovation énergétique quasi complète de sa maison et à une telle amélioration dans le confort énergétique de son logement !

Quand le couvreur, un artisan RGE, a constaté qu’il valait mieux, au vu de son ancienneté, changer l’intégralité de la couverture et que l’isolation de la maison laissait à désirer, il lui a conseillé de contacter l’Espace INFO>ENERGIE pour prendre des renseignements sur les aides financières mobilisables.

Madame D. est alors venue dans les locaux de l’Espace INFO>ENERGIE de l’ALEC 27 et nous lui avons expliqué le dispositif d’accompagnement de la Maison de la Rénovation* sur la Communauté d’Agglomération Seine Eure (CASE).

*La Maison de la Rénovation

Ce dispositif d’accompagnement propose un rendez-vous à domicile chez les particuliers habitant la CASE et ayant un projet de rénovation énergétique. Lors de ce rendez-vous, le Conseiller de la Plateforme de la Rénovation fait une visite complète de la maison, indiquant au particulier les pistes d’amélioration énergétique éventuelles, la présence ou suspicion de pathologies du bâti, les particularités du bâti ancien, les défauts de l’isolation, des systèmes de ventilation, de la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire et explique les solutions techniques envisageables. Lors de cette visite le Conseiller explique également les différents dispositifs d’aides financières mobilisables.

 La maison avant travaux

Rendez-vous pris, notre Conseiller a constaté qu’effectivement, la maison était fortement dégradée.

La toiture et les murs n’étaient point isolés et la couverture était en mauvais état, tout comme certaines menuiseries dont la porte d’entrée.

La maison manquait de ventilation, l’installation électrique n’était plus conforme et le système de chauffage et de production d’eau chaude en panne. Madame D. se chauffait uniquement avec une cheminée à foyer ouvert, les jours de grand froid, la chaudière étant tombée en panne quelque temps auparavant ! Bref, la maison était dans un état de dégradation très important. Afin de définir un parcours de rénovation énergétique cohérent un audit énergétique a été réalisé, mettant en perspective le coût des travaux avec les économies d’énergies attendues.

Année de construction 1860
Surface habitable 90 m²
Toiture Tuiles, non isolée
Murs Moellons et pans de bois, non isolés
Menuiseries Bois simple vitrage
Ventilation Naturelle
Chauffage Radiateurs d’appoint et cheminée foyer ouvert
Eau chaude sanitaire Néant
Etiquette énergie G – 635 KwHcep/m²/an

 Les travaux retenus et les aides financières

Après l’audit énergétique, le Conseiller de la Maison de la Rénovation et Madame D. ont défini ensemble les travaux à effectuer pour l’obtention d’un chèque travaux niveau 2 auprès de la Région Normandie. Des demandes de devis ont été lancées auprès de plusieurs artisans RGE pour les travaux retenus , à savoir : isolation et réfection de la toiture, remplacement des menuiseries, mise aux normes de l’électricité, réfection de la salle de bains et remplacement du système de chauffage. Le couvreur, vu ses bons conseils techniques et l’orientation vers les aides financières, était sélectionné d’office ! Les artisans locaux ont été privilégiés pour réduire l’impact CO² du transport sur le chantier.

Le choix a été fait de profiter de la réfection totale de la couverture pour isoler la toiture en sarking avec de la fibre de bois haute densité, pour apporter un réel confort d’été. Le complément d’isolation a été installé entre et sous les chevrons, en laine de bois semi rigide, pour sa parfaite compatibilité avec un bâti ancien. Le frein vapeur avec Sd variable a été collé de façon continue sur les isolants, avant la pose du parement intérieur. La création d’une fenêtre de toit permet un apport en lumière naturelle dans la salle de bains.

La salle de bains a bénéficié d’une réfection totale, intégrant des aménagements en vu d’une mobilité réduite, Madame D. avançant dans l’âge. Passage des portes, cabine de douche facilement accessible, tout a été pensé accès.

Afin de réduire les coûts, la pose des menuiseries a été réalisée en rénovation.

Les parois n’ont pas été isolées puisque la maison bénéficie d’une bonne inertie et donc d’un bon confort d’été et Madame D. n’a pas voulu diminuer sa surface habitable et ne souhaitait pas avoir de chantier à l’intérieur de son habitat. Une isolation par l’extérieur était difficilement réalisable, avec un escalier extérieur pour accéder à l’étage et des linteaux en bois donnant son cachet à la maison.

Pour le changement du système de chauffage, le choix s’est porté sur une chaudière à condensation gaz en remplacement de l’ancien modèle. Associé à une régulation thermostat d’ambiance (avec réglage de scénarios d’abaissement de température) et sonde extérieure, ainsi qu’à la mise en place de vannes thermostatiques sur les radiateurs, ce système s’adaptera aux variations de températures extérieures ainsi qu’aux apports internes et solaire naturels.

Quelques chiffres

En conclusion

Les aides financières et les conseils techniques ont permis à Madame D. d’améliorer le confort dans sa maison et de réduire significativement ses dépenses énergétiques.

Si vous aussi, vous avez un projet de rénovation, pensez à contacter un Conseiller INFO>ENERGIE sur votre territoire avant de signer des devis. Les aides financières peuvent être multiples mais sont sujettes à des modifications, votre Conseiller connaît toutes les ficelles pour en bénéficier.

Pour faire une simulation, vous pouvez vous rendre sur le calculateur Simul’Aides de l’ADEME.

 

Par Yoanna MANSVELT, Conseillère INFO>ENERGIE et Conseillère Maison de la Rénovation de l’ALEC 27

Partager cette fiche :